Villages en Poésie

Avon en Poésie

Barbizon en Poésie

Bois-le-Roi en Poésie

Fontainebleau en Poésie

Grez-sur-Loing en Poésie

Héricy en Poésie

Samois-sur-Seine en Poésie

Thomery en Poésie

Le mot de poésie vient du latin poesis, et du grec poiêsis, création, aussi ces villages auraient pu tout aussi bien s’appeler Villages en Création.

En tant que tels ce sont ainsi des espaces ouverts sur le monde, soit le micro-monde du village au sein du macro-monde du pays de Fontainebleau et de l’international

Ce travail de création se réalise à partir du patrimoine qui signe son identité, le patrimoine culturel émanant des artistes et des créateurs qui y ont vécu, ou qui y sont passés, et le patrimoine naturel, celui-là même qui a inspiré ou accompagné intimement les artistes. On ne crée pas à partir de rien, mais à partir de ce que l’on reçoit du passé.

Voici donc les premiers villages en Poésie qui ont été créés sur ce site :

  1. Mallarmé à Valvins
    1. Samois-sur-Seine en Poésie
  2. Le Bel-Ebat, haut lieu de la musique française
    1. Avon en Poésie
  3. Nouvelle Confrérie Haute-Claire à Marlotte
  4. Barbizon, village des peintres et des poètes
    1. Barbizon en Poésie
  5. Trouvères de Grez
    1. Grez-sur-Loing en Poésie
  6. La Renaissance française à Fontainebleau
    1. Fontainebleau en Poésie
  7. Bois-le-Roi, Village International du Parnasse Contemporain
    1. Bois-le-Roi en Poésie
  8. Tourisme poétique en pays de Fontainebleau

Mallarmé à Valvins

On peut considérer Mallarmé, prince des poètes comme sans doute la personnalité artistique la plus importante de la région, aussi jouera-t-il le rôle dans ce travail de développement artistique et culturel de centre de gravité et de principe de communication avec les autres villages de la région, Mallarmé, comme tous les artistes de l’époque, ne vivant pas en vase clos et allant rendre ainsi visite aux artistes vivant dans la région, comme par exemple les artistes de la Confrérie Haute-Claire de Marlotte. En ce sens, nous emprunterons le circuit de tourisme poétique intitulé Tourisme poétique sur les pas de Mallarmé en pays de Fontainebleau.

En traversant la Seine nous pouvons nous rendre aux Rencontres de l’Autre Côté de Valvins, devant l’auberge de la Bonne Matelote où Mallarmé logeait ses invités et qui se situe à :

Samois-sur-Seine en Poésie

Le Bel-Ebat, haut lieu de la musique française

Si Valvins peut être considéré comme le haut-lieu de la littérature française dans la région, le domaine du Bel-Ebat, situé à Avon, non loin de la maison de Mallarmé, peut être considéré comme le haut lieu de la musique française au « tournant du siècle (XIXe – XXe siècles). Nous y retrouverons plus particulièrement Claude Debussy, qui mettra en musique le célèbre poème de Mallarmé, L’Après-midi d’un Faune, ainsi que Maurice Ravel, qui lui aussi à mis en musique les poèmes de Mallarmé et qui venait plus particulièrement à La Grangette, la maison de Misia Sert, la Reine de Paris, située tout à côté de celle de Mallarmé.

Le Bel-Ebat abrita bien sûr de nombreux autres musiciens dont certains auront des liens privilégiés avec la région, pensons à Jules Massenet qui avait une maison à Avon ou à Albert Roussel qui a écrit un épisode de son « festin de l’araignée  » à Bois-le-Roi….

Avon en Poésie

Le Bel-Ebat étant situé à Avon, il est tout naturel qu’il ait suscité la création d’un nouveau lieu ouvert à toutes les initiatives, et donc un lieu poétique en son essence : en avant Avon en Poésie!

Nouvelle Confrérie Haute-Claire à Marlotte

Comme nous ne créons jamais a partir de rien, mais que nous faisons du « neuf avec de l’ancien », voici donc la « nouvelle » Confrérie Haute-Claire de Marlotte, celle qui tente, en ce début de XXIe siècle caractérisé par une grave perte de communication dans le monde de l’art, de ressusciter le sens et le désir d’échange, et de solidarité aussi, qui agitait l’esprit des artistes de l’époque, prompts à créer facilement des mouvement artistiques et à se soutenir les uns les autres, plutôt que de vivre en compétition les uns les autres, comme c’est le cas de nos jours. On ne le dira jamais assez mais l’art est avant tout « don et partage », comme le précise la grande pianiste Maria Joao Pires : L’art, c’est la générosité. Être un artiste, c’est aimer donner et recevoir : la base de l’échange humain.

Barbizon, village des peintres et des poètes

Le village de Barbizon est sans aucun doute le village le plus connu internationalement, allant jusqu’à se créer des répliques en Chine et au Japon.

Ce fait nous permet de comprendre à quel point l’art est le véritable vecteur de communication d’une localité et qu’il devrait en ce sens être soutenu en premier chef plutôt que méprisé et relégué aux oubliettes, comme c’est le cas actuellement. Qu’aurait été Barbizon sans les peintres? Rien. Et la forêt de Fontainebleau, et Grez-sur-Loing? Pour ne citer que ces villages. Mais Barbizon, ancien haut-lieu de la peinture n’est plus. Et tout simplement par ce que la peinture à été scandaleusement et sciemment occultée du marché de l’art depuis une quarantaine d’années. Aussi, Barbizon, qui depuis plus d’un siècle vit confortablement de sa célébrité du temps passé, ne représente plus rien aujourd’hui sur le plan de la peinture. Ce village aurait pu cependant être un lieu de création relevant le défi de cette attaque sans précédant contre cet art ancestral et essentiel qu’est la peinture mais il a a préféré s’adonner au commerce. Et comme l’art et l’argent ne font jamais bon ménage, l’art à Barbizon s’est éteint, à part quelques initiatives locales qui ne dépassent guère en terme audience les limites du village lui-même et qui n’ont de toute façon aucun impact sur la place de la peinture dans l’art contemporain.

Alors? Alors nous avons besoin de poètes (créateurs) et de poésie (création) :

Barbizon en Poésie

Trouvères de Grez

Basculons au Moyen Âge et empruntons le vieux pont médiéval de Grez pour tisser des liens historiques profonds avec les pays d’Europe, et plus particulièrement les pays scandinaves qui, au « tournant du siècle », viendront créer une colonies d’artistes dans ce village, et, plus inédit, avec le Japon médiéval, puisque Grez est le village où la rencontre avec le Japon, via la peinture, à été la plus importante de la région. C’est ainsi l’occasion de tisser un itinéraire d’art entre Grez et Barbizon pour le plus grand bien de ces deux localités et de la région tout entière.

Bien d’autre liens culturels et artistiques pourront bien sûr être activés sur le pan du Moyen âge dans la région. Mais cela nécessite que des « poètes » se lèvent est souhaitent s’y investir. Il leur suffira alors de rejoindre :

Grez-sur-Loing en Poésie

La Renaissance française à Fontainebleau

Le château de Fontainebleau est le cœur historique et culturel du pays de Fontainebleau. Ce dernier qui s’est particulièrement développé sous l’impulsion de François Ier, un roi qui plaçait l’art et la culture au-dessus de tout, nous permet ainsi tout naturellement d’aborder la question de la Renaissance de l’art et de la culture dans notre pays qui traverse une époque de misère culturelle très profonde. Nous y trouverons, puisque la poésie est à l’honneur sur ce site, deux princes des poètes, Marot et Ronsard, et qui seront suivis par d’autres dans la région, comme Mallarmé, et qui ne compte ainsi pas moins que 6 princes des poètes :

Mais Fontainebleau en se réduit pas à son château et tous les « poètes » et créateurs de cette ville sont invités à entre dans le cercle de :

Fontainebleau en Poésie

Bois-le-Roi, Village International du Parnasse Contemporain

Et parce que le poétique (ou la poétisation du monde et dont tout ce travail est une illustration) se ressource aussi dans la Poésie dans le livre, le village de Bois-le-Roi qui a connu un Prince des poètes parnassien en la personne de Léon Dierx se devait ainsi de s’inscrire dans sa mémoire et de donner naissance à un nouveau haut lieu de la poésie au XXIe siècle, village qui fut le point de départ de cette aventure car étant le lieu de résidence du poète à l’origine de ce travail, Michaël Vinson. Bois-le-Roi est ainsi historiquement le premier village en Poésie, ou le village du tout-possible dans un village connue depuis belle lurette pour être le village où rien n’est possible. La poésie aime les défis insurmontables :

Bois-le-Roi en Poésie

Au fil des rencontres d’autres villages en poésie peuvent sans cesse émerger, le but étant évidemment que tous les villages du pays de Fontainebleau (ici compris comme le pays de la forêt de Fontainebleau et reliant ainsi tous les villages à proximité, et non pas l’étroite et juridique « communauté d’agglomération du Pays de Fontainebleau) deviennent des VILLAGES EN POÉSIE!

Tourisme poétique en pays de Fontainebleau

Relier tous les Villages en Poésie

Voir aussi :

Publié par Michaël Vinson

Poète et créateur culturel.

Un avis sur « Villages en Poésie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :