Claude Debussy

Debussy Claude Achille
1862-1918

Biographie
https://www.musicologie.org/Biographies/d/debussy_c.html

  1. Manoir de Bel-Ebat
  2. Oeuvres de Debussy
  3. Debussy et Mallarmé
  4. Charles Baudelaire
  5. Mallarmé et Proust : les affinités électives (ou non) de Claude Debussy
  6. Porosité des arts
  7. PRÉLUDE. Dominique Ladoux, peinture – Claude Debussy, musique
  8. « DE MIDI A MINUIT SUR LA MER». Dominique Ladoux, peinture – Michaël Vinson, poésie – Claude Debussy, musique (la mer)

Manoir de Bel-Ebat

Manoir de Bel-Ebat

Claude Debussy. Lettres a son éditeur Jacques Durand. 1927

C’est au Conservatoire, en 1884, que Jacques Durand fait la connaissance de Claude Debussy et que nait une amitié indéfectible. Debussy découvre Bel-Ébat en 1903 et devient rapidement un habitué du lieu où, dans sa chambre, se trouve encore aujourd’hui son piano noir Pleyel.


Debussy aime les grands arbres et l’ambiance feutrée de Bel-Ébat qui conviennent à son inspiration. Admirateur de Stéphane Mallarmé, il le rencontre à Bel-Ébat et dans la maison toute proche que possède le poète à Vulaines, en bord de Seine (devenue le Musée Mallarmé).


Désirant traduire en musique le thème de L’Après-midi d’un faune, il obtient l’accord de
Mallarmé, qui exprimera sa satisfaction pour le Prélude du même nom et complimentera ainsi le compositeur :  » Je ne m’attendais pas a cela. La musique évoque l’émotion de mon poème et dépeint le fond du tableau dans les teintes plus vives qu’aucune couleur n’aurait pu rendre. »


En 1905, Claude Debussy écrit ainsi à son éditeur et ami Jacques Durand : « Tous mes compliments pour les admirables vaches du domaine de Bel-Ebat et quelle jolie maison dans le fond. Comme tout cela doit être plus agréable à fréquenter que les musiciens ! ». Il ajoutera dans une de ses nombreuses correspondances avec son éditeur : « Il n’est bon gîte que Bel-Ebat ! »

https://ddata.over-blog.com/xxxyyy/5/47/65/50/pdf/Le-manoir-de-Bel-Ebat.pdf

Oeuvres de Debussy

Debussy et Mallarmé

Charles Baudelaire

Mallarmé et Proust : les affinités électives (ou non) de Claude Debussy

Porosité des arts

PRÉLUDE. Dominique Ladoux, peinture – Claude Debussy, musique

« DE MIDI A MINUIT SUR LA MER». Dominique Ladoux, peinture – Michaël Vinson, poésie – Claude Debussy, musique (la mer)

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :