Nouveau Japonisme

  1. Nouveau Japonisme
    1. « L’ancien japonisme « 
  2. Portrait of poet
  3. Mallarmé
  4. Jumelage poétique Bois-le-Roi / Tokyo 
  5. Le Petit Salon Artistique du Chocolat
Nouveau Japonisme

Souvent, le peintre Katsuya Saito
Ouvre le rideau rouge de Tokyo
Pour laisser apparaître des personnages
Dont le mystère se peint sur les visages.

Du Louvre, il convoqua Mona Lisa;
De Valvins, Mallarmé l’interpella;
Bois-le-Roi, il connut un poète
Qui réfléchissa son regard d’esthète,

Le Nouveau Japonisme était né.

Michaël Vinson, poète à Bois-le-Roi

« L’ancien japonisme « 

Le japonisme fut une mode, un engouement même, pour tout ce qui venait du Japon, en imitait le style, la manière. Mais une mode singulière qui dura près d’un demi-siècle, gagna tous les pays occidentaux depuis l’Angleterre et  la France, et dont les manifestations furent des plus contrastées. S’il produisit, en effet, ce qu’on appela tout de suite des japoniaiseries du plus mauvais goût, il est pourtant indéniable qu’il participa aussi, et de très près, à cette véritable révolution du regard que connut l’Europe entre les années 1860 et le début du XXe siècle.

Car ce qui distingue d’emblée le japonisme des vagues antérieures d’exotisme – chinoiseries du XVIIIe siècle ou orientalisme du milieu du XIXe siècle -, c’est qu’on le rencontre moins dans les milieux académiques ou officiels que chez les artistes en quête d’expressions nouvelles. Dans les estampes d’Hokusai, d’Hiroshige et de bien d’autres moins illustres, les peintres puis les graveurs découvrirent des propositions originales en matière de couleur, de dessin, de mise en page, de perspective ou de format qui, combinées à d’autres influences (celle de la photographie naissante, notamment), allaient produire des bouleversements radicaux dans l’ordre visuel. A ces sources lointaines, les arts décoratifs eux-mêmes puisèrent non seulement des motifs venant renouveler le répertoire de l’éclectisme ambiant, mais aussi des techniques et des solutions formelles inédites. L’onde de choc se propagea sans discontinuer de l’Impressionnisme à l’Art nouveau, se prolongeant encore jusqu’à l’Art déco.

Dossier complet sur Gallica : https://gallica.bnf.fr/html/und/asie/le-japonisme?mode=desktop

https://www.facebook.com/katsuya.124

Portrait of poet


Portrait of poet
Katsuya Saito

Nous avons, nous, les poètes, toujours
Rêvé et tenté autre chose.

Il y a comme un regard particulier,
Sans cesse nouveau sur les choses,

Un regard qui s’éloigne et élève, et relie
L’épars dans l’unité de la vérité des choses.

Nous savons, nous, les poètes, et à jamais,
Que plus c’est poétique, plus c’est vrai.

Michaël Vinson

Bois-le-Roi, village d’art

Traduction « space » de google en Japonais :

私たちは、常に詩人です。
別の人を夢見て試しました。

特別な点がありますが、
物事について絶えず新しい、

遠く離れて盛り上がる魂
物事についての真実。

私たちは知っている、私たちは、詩人、そして永遠に、
より詩的であるほど、より真実です。

Watashitachiha, tsuneni shijindesu. Betsu no hito o yumemite tameshimashita. Tokubetsuna ten ga arimasuga, monogoto ni tsuite taezu atarashī, tōkuhanarete moriagaru tamashī monogoto ni tsuite no shinjitsu. Watashitachi wa shitte iru, watashitachiha, shijin, soshite eien ni, yori shitekidearu hodo, yori shinjitsudesu.

Mallarmé
Stéphane Mallarmé par Katsuya Eitaro Saito

Jumelage poétique Bois-le-Roi / Tokyo 

Le Petit Salon Artistique du Chocolat

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :