Le Petit Salon Artistique du Chocolat

Pour cette première édition, Misia avait envie d’inviter ses amis japonais de Tokyo. Elle envoya ainsi une invitation à participer à l’organisation de cette événement à des artistes chocolatiers japonais.

Puis elle se dit que le mieux est de contacter l’Amicale Artistique Franco-Japonaise en Seine-et-Marne qui faisait tant de belles choses pour rapprocher intelligemment les peuples japonais et français à travers l’art et la culture.

Elle pensa tout de suite à contacter le peintre Katsuya Saito, puis bien sûr le poète de Bois-le-Roi Michaël Vinson qui était le mâitre d’oeuvre, autour de Mallarmé, à ce rapprochement franco-japonais. Nul doute qu’il m’aidera et me donnera beaucoup d’idées » se dit-elle en son fort intérieur. Et propose de bien belles choses sur le plan de la poésie japonaise.

Il y avait donc déjà de la peinture et de la poésie. Restait la danse, mais surtout, la musique.

Misia alla chercher dans sa bibliothèque la partition des Souvenirs de Tokyo, une suite progressive de huit pièces. « Comme chacune d’elles est inspirée d’une situation vécue au Japon, se dit à la elle-même Misia, voilà quelque chose qui pourra intéresser un dramaturge. Peut-être, là encore, que Michaël Vinson, qui écrit aussi du théâtre, serait inspiré. J’en suis même sûre! »

On pouvait télécharger gratuitement la partition ici https://www.betremieux.org/produit/souvenirs-de-tokyo-8-pieces-progressives-pour-harpe-celtique-ou-grande-harpe-pdf-telechargeable/?fbclid=IwAR3dO2VE03XFdOJs_1YzbvVrPpiL0sN37A2dU18_opLW1RlNGUSZFRtIh1k

Elle lui enverrait le lien car, par chance, c’était un poète qui savait aussi lire la musique!

Mais il fallait aussi faire venir des artistes français, bien sûr, et des artistes intéressés par le fait de travailler sur le thème du chocolat. Elle commença par envoyer un jolie courrier manuscrit à cet artiste chocolatier qu’elle admirait en se disant que s’il acceptait d’exposer sa « harpe en chocolat » le succès de son salon serait assuré. Il accepta avec joie, d »autant que s’ouvrir au marché asiatique via le Japon était bien sûr une opportunité professionnelle toujours intéressante.

Il y avait bien sûr encore une foule de choses à imaginer et à mettre en place autour de cette idée d’un Petit Salon du Chocolat, mais Misia se disait que c’était tout de même bien parti pour un premier jour et qu’elle continuerait à progresser sur le chemin d’art du chocolat un peu chaque jour…


【新作ジャルダン・ボタニクのご紹介】

フレデリック・カッセルが贈る2022年の新作は、花をモチーフにした6粒のショコラ。
日頃よりフォンテーヌブローにある自宅の庭の手入れを欠かさないほど花を愛するカッセル氏が選んだのは、コクリコ(ひなげし)、スミレ、ジャスミン、バラ、シュロ(エルダーフラワー)、ラベンダーの6種…

Comme Frédéric Cassel, voisin de Misia à Fontainebleau, avait aussi des boutiques au Japon, à Tokyo et à Kyoto, elle se disait qu’il ne pourrait pas ne pas être intéressé à participer à son premier Petit Salon du Chocolat placé sous le signe de l’amitié franco-japonaise. Elle s’était dit que ce serait plus amusant de le contacter à partir du Japon, aussi prit-elle sa plus belle plume et son plus beau papier et lui écrivit quelques mots à :

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :