Noël renaissant à Fontainebleau

Hans Memling (circa 1433 –1494)

La beauté des chants de Noël de la Renaissance

La Renaissance est friande de « noëls », ces petits chants sur la Nativité qui s’impriment par centaines dans des recueils. Plutôt que d’écouter inlassablement « Petit Papa Noël » ou de céder à l’inévitable Mariah Carey, renouez avec le fécond XVIe siècle et ses belles polyphonies !

« En ma jeunesse, c’était une coutume que l’on avoit tournée en cérémonie, de chanter tous les soirs, presque en chaque famille, des Noëls qui étaient chansons spirituelles en l’honneur de Notre Seigneur», écrit Étienne Pasquier, célèbre érudit de la Renaissance.

Les noëls français se chantaient non pas à l’église, où le latin était de mise, mais dans les rues, au coin du feu et même à la cour. Écrits par les poètes les plus en vogue comme par d’illustres inconnus, ils étaient souvent chantés sur des airs profanes connus de tous. En voici un échantillon pour rythmer votre réveillon.

Lire l’article : https://fr.aleteia.org/2018/12/21/une-playlist-de-noel-comme-au-xvie-siecle/

Clément Marot : Ballade XI. Du jour de Noël

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :