L’ARBRE en poésie

Forêt des arbres, immobiles dans leur mouvance, vivants, dressés haut sur la terre et enracinés au plus profond, changeant souvent d’apparence au gré des saisons, qui contiennent et figurent certains de nos rêves…

Mais les arbres ne sont pas seulement forêts de nos symboles, ils existent différents, réels. Sont surtout rassemblés ici des « arbres de paroles » qui amène le lecteur attentif et donc créateur à toucher les écorces, à sentir dans son corps la verticalité droite ou tordue des troncs, à se ramifier littéralement dans les branches, à se multiplier comme les feuilles…

L’arborescence des mots, l’efflorescence des poèmes aident à mieux voir et à mieux entendre les arbres du monde.

Tsourayouki, un poète japonais du Xe siècle, disait : « La poésie (de Yamatou) a pour racine le cœur humain, et pour feuilles des milliers de paroles. »

Georges Jean

Chaque jour de cet été sera publié sur ce site un poème consacré aux arbres. Nous commencer avec un premier poème de Victor Hugo, Aux arbres.

Voir aussi :

Publié par Michaël Vinson

Poète et créateur culturel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :