Les voisins prestigieux de Mallarmé à Valvins

Edouard Vuillard
La maison de Mallarmé à Valvins
en 1896

D’autres artistes séjournent dans les environs de Valvins, charmés, comme Mallarmé, par les lieux : Alfred Sisley s’installe à Moret-sur-loing, Rosa Bonheur à Thomery, Léopold Dauphin et Edouard Dujardin au Val-Changis, Debussy chez les Durand à Bel Ebat

Dans les alentours, Mallarmé retrouve : à Héricy, Henri Signoret, homme de théâtre symboliste ; à Samois, Odilon Redon, grand peintre de l’époque symboliste et esprit proche du poète, le romancier et journaliste Elémir Bourges et les cousins du poète Paul et Victor Margueritte, écrivains. A Fontainebleau, Marras, sous-conservateur du Palais ; à Bourron-Marlotte, le peintre néo-médiéviste Armand Point, qui organise de véritables agapes ; à Barbizon, le philosophe Gabriel Séailles ; à Valvins même, habitent durant l’été 1896 à deux pas de chez lui dans une petite maison appelée « la Grangette » (ou maison Prunaire, du nom du graveur Alfred Prunaire) Thadée Natanson, directeur de La Revue Blanche, et son épouse Misia, qui reçoivent Edouard Vuillard, Pierre Bonnard, Toulouse-Lautrec, Alfred Jarry, entre autres. Les familles des uns et des autres sont parfois très liées : Geneviève Mallarmé est la marraine d’Arï Redon, fils d’Odilon, baptisé à Samois le 4 août 1889.

Les environs regroupent aussi des habitants occasionnels : Paul Hervieu et Léon Dierx à Bois-le-Roi en 1891, Camille Mauclair et Georges Rochegrosse à Barbizon en 1892…

Voir l’album facebook

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :