Redon à Samois-sur-Seine

Rue à Samois
Odilon Redon – huile

Odilon Redon, Autoportrait au chapeau noir.

Odilon Redon, grand peintre de l’époque symboliste et esprit proche de Mallarmé vivait à Samois-sur-Seine.

Wikipedia

  1. Mallarmé et Redon
  2. Odilon Redon. Prince du Rêve
  3. Stéphane Mallarmé in English Selected Poems With illustrations by Odilon Redon (France, 1840 – 1916)
  4. Odilon Redon, ‘Les Yeux clos’

Mallarmé et Redon

Mallarmé admira l’œuvre de Redon dès 1882, mais ne le rencontrera que trois ans plus tard, par l’intermédiaire de Huysmans. « La rencontre de Mallarmé et de Redon est un des faits essentiels de l’histoire du symbolisme » écrit Roseline Bacou. Il existe en effet de nombreuses affinités esthétiques entre les deux hommes, rapprochés d’ailleurs par Huysmans dans A rebours, et qui nouèrent une fidèle amitié. Leurs liens se resserrèrent encore lorsque la famille Redon vint séjourner à Samois, à quelques encablures de la maison du poète à Valvins, en 1888 et 1889. Geneviève, la fille de Mallarmé, fut choisie pour être la marraine du fils de Redon, Arï. Les deux hommes projetèrent de collaborer à l’édition d ’Un Coup de dés jamais n’abolira le hasard, mais Mallarmé mourut avant que le projet ait vu le jour. Le poète possédait au moins deux pastels du peintre : L’Enfant, 1894, maintenant conservé au Musée des Beaux-Arts de Dijon, et un bouquet de fleurs.

Stéphane MALLARMÉ – Odilon Redon : une amitié en poésie (Grand Palais, 2011)

Redon, Odilon
Lettre autographe signée à Geneviève Mallarmé, datée 4 février 1899. En savoir plus https://www.sothebys.com/…/2019/rbl-pf1923/lot.132.html…

Odilon Redon et sa femme choisirent Geneviève Mallarmé comme marraine de leur fils Ari. Le baptême eu lieu en l’église de Samois, le 4 août 1889.

Odilon Redon (1840-1916) La Cellule d’Or 1892 ou 1893 Londres, The British Museum © Dist. RMN-Grand Palais / The trustees of the British Museum

Odilon Redon. Prince du Rêve

Figure essentielle de l’art au tournant des XIXe et XXe siècles, Odilon Redon (1840-1916) a profondément marqué la génération symboliste, notamment par ses Noirs que célébrèrent les plus grands critiques, avant d’être admiré par les jeunes peintres de la couleur, Nabis et Fauves. Il est sans doute aujourd’hui, parmi les inventeurs de l’art moderne, celui qui demeure le moins connu du public.

Cette rétrospective réunissant peintures dessins, pastels et fusains, ainsi que des estampes, dans un parcours chronologique, s’attachera à mettre en évidence l’évolution du peintre, de l’époque angoissée des noirs jusqu’à la profusion colorée de ses dernières oeuvres.

Musée d’Orsay

La barque mystique. Odilon Redon

AU SEUL SOUCI DE VOYAGER…

Au seul souci de voyager
Outre une Inde splendide et trouble
– Ce salut soit le messager
Du temps, cap que ta poupe double

Comme sur quelque vergue bas
Plongeante avec la caravelle
Ecumait toujours en ébats
Un oiseau d’annonce nouvelle
Qui criait monotonement
Sans que la barre ne varie
Un inutile gisement
Nuit, désespoir et pierrerie

Par son chant reflété jusqu’au
Sourire du pâle Vasco.

Stéphane Mallarmé

Debussy – Sarabande (Pour le piano)
Choix de l’association musicale Bénédicte Rostaing

Stéphane Mallarmé in English
Selected Poems With illustrations by Odilon Redon (France, 1840 – 1916)

Odilon Redon, ‘Les Yeux clos’

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :