Les nautes sénons

Chaland servant pour le transport du vin

Les Sénons (Senones) étaient un des peuples gaulois. Ils occupaient la région du Sénonais au centre-est de la Gaule, s’étendant sur une partie des départements actuels de l’Yonne et de Seine-et-Marne. Ils donnèrent leur nom à la ville de Sens qui était leur capitale sous le nom d’Agendicum.

https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9nons

La Seine à Héricy et à Samois

Le plateau de La Brosse et de Fontaineroux, qui fait partie de la commune d’Héricy, est habité dès le Néolithique mais le village d’Héricy a pour origine les entrepôts construits par les nautes sénons, en face du port de Samois-sur-Seine, le plus important entre Sens et Lutèce.

Les relations commerciales entre les deux rives de la Seine nécessitaient la création d’un « grand pont ». Un pont en bois fut construit entre le Bas-Samois (face à la rue du Bas-Samois) et Héricy, s’appuyant en son milieu sur l’île de la Jonchère. Ainsi fut constitué, l’un des ponts le plus long qui ait existé sur la Seine (il avait plus de 300 mètres), entre Montereau-Fault-Yonne et Évry.

Samois : Les Aventuriers de l’arche perdue

Le pont de bois gaulois

Comme nous venons de voir un pont médiéval, je vais vous conter une belle histoire qui m’est arrivé. Courant 2013, j’ai fait la connaissance d’un archéologue. Une rencontre fortuite, pourais je dire! Il cherchait un bénévole pour un sondage dans le village voisin: Samois sur Seine.

Il y aurait eu un pont de bois gaulois:

Les relations commerciales entre les deux rives de la Seine nécessitaient la création d’un « grand pont ». Un pont en bois aurait été construit entre le Bas-Samois et Héricy.

https://foucautalain9.wixsite.com/patrimoine-urbain/single-post/2015/05/08/samois-les-aventuriers-de-larche-perdue

Le pont de pierre romain

D’autres parcelles du pont sont visibles dans certaines caves du bas Samois, ainsi que des fragments de pile sur l’ile aux Barbiers.

Les Romains, maîtres du pays, ayant besoin d’un passage stratégique et colonisateur, utilisèrent et remplacèrent le pont de bois destructible, par un pont de pierre. Ce serait à l’empereur Julien que l’on voudrait en attribuer la construction, mais le long règne de Constance Chlore, de 293 à 306, paraît bien plus propice à l’exécution d’une œuvre aussi importante. Le « pont de pierre de Samois » d’une longueur de 300 mètres, fut reconstruit au XIIe siècle, pour créer un grand chemin royal de Melun, Moret-sur-Loing et Montereau-Fault-Yonne. À l’époque, Samois se nommait Samosius ou Samusius.

Il a été trouvé à Héricy dans des sépultures, des monnaies aux effigies de Néron, de Marc Aurèle, de Constantin Ier et autres ; ce qui confirme que les Romains étaient installés sur les deux rives de la Seine.

Il reste aujourd’hui une arche du pont du XIIe visible, situés dans le Sentier de l’Ancien Moulin.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Samois-sur-Seine#Le_pont_de_pierre_romain

NB L’ancien pont romain entre Samois-sur-Seine et Héricy n’existant plus, Louis XVIII décide d’en reconstruire un, entre ces deux communes. De construction de bois fourni par les forêts environnantes, son emplacement plus en amont du village, à hauteur de Samoreau, est plus favorable grâce à un rétrécissement de la Seine. En 1811 les travaux débutent, mais c’est seulement en 1825 que le premier pont de Valvins sera inauguré.

Port aux Vins

Deux sondages sont fait dans la zone qui se trouve dans l’ancien lit de la Seine et semble être, selon plusieurs sources hagiographiques, l’emplacement de l’ancien port fluvial fonctionnant aux périodes antique et médiévale. Conjointement à ce projet de sondage, une campagne de prospection menée par le GRAS est réalisée près de l’ancienne pile encore en élévation sur l’île aux Barbiers.

Sur la commune, les vignes étaient protégées par des gardes verduriers. Le vin était produit à la Brosse, mais aussi à Féricy, Machault, Pamfou, Vulaines… Pour le
transporter vers Paris et ailleurs, les barriques étaient embarquées au Port aux Vins, dans le prolongement de la rue Grande.

Source : https://www.hericy.fr/wp-content/uploads/2021/09/Hericy-sept2021HD.pdf

Sequana, déesse de la Seine

Sculpture représentant la nymphe Sequana et édifiée dans le nymphée construit sur la source principale de la Seine.
Un nymphée (en grec ancien νυμφαιον / nymphaion, en latin nymphaeum) est un bassin recevant une source considérée à l’origine comme sacrée.

SEQUANA

Aux sources de la Seine s’entend le doux murmure
De celle qui toujours renouvelle son appel
A porter à nouveau nos regards vers le ciel
En un chant embarqué hors de toute mesure.

Ô fière Sequana, de ta parole sûre,
Fait jaillir de la terre, aux brisures du dégel,
L’onde fluide et sereine à la douceur de miel
Amèrement désirée pour seule nourriture.

Assoiffés à jamais des magiques beautés,
Mirages imagés d’uniques vérités,
Réenchante nos vies de ta pure poésie,

Fait courir en remous frémissants ton enfant
Vive et généreuse d’idéal triomphant
Et ravive-nous de ta divine ambroisie !

Sonnet de Michaël Vinson

Pour la Seine en poésie

Déesse Sequana sur une galère en bronze

La déesse de la Seine, Sequana, est une divinité réputée dans l’Antiquité pour accomplir des miracles. Elle détenait un double don : le pouvoir de guérison et exaucer les vœux. On sait que les Gaulois vénéraient particulièrement les sources et notamment les sources de la Seine. Ainsi, ils croyaient fortement en la présence d’une divinité dotée d’une bienveillance résidant aux sources de la Seine. Mais pour eux, il n’y avait qu’une sorte de présence, en effet à cette époque la déesse Sequana ne possédait pas de forme particulière.

Après la défaite d’Alésia (en 52 avant notre ère), Sequana n’est plus qu’une simple essence que l’on nommait « Déesse de la Seine », c’est à partir de ce moment qu’on la dote d’une forme humaine traduite par une sculpture que chacun pouvait contempler. Ce n’est qu’après la conquête de la Gaule par Jules César que la déesse trouve toute sa résidence au parc des sources de la Seine (à 40km de Dijon).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sequana_(mythologie)

Liens externes :

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :