Semaine de la langue française et de la Francophonie du 18 au 26 mars 2023

  1. Célébrer la langue française dans toute sa diversité
  2. Faire vivre la Francophonie sur les cinq continents
  3. La thématique « Une Semaine à tous les temps ? »
  4. Qui peut s’inscrire ?
    1. À quelles conditions ?
    2. Quels sont les avantages ?
  5. Contributions de l’Association Art et Culture en Pays de Fontainebleau
    1. Imaginaires Francophones 
  6. Lien externe
  7. Voir aussi

Célébrer la langue française dans toute sa diversité

Organisée chaque année autour du 20 mars, Journée internationale de la Francophonie, la Semaine de la langue française et de la Francophonie est le rendez-vous des amoureux des mots en France comme à l’étranger. Elle offre au grand public l’occasion de fêter la langue française en lui manifestant son attachement et en célébrant sa richesse et sa modernité.

Partagez votre goût pour les mots en organisant un concert de chansons francophones, une dictée, un atelier de calligraphie, une conférence, une représentation théâtrale, une joute oratoire, un concours de poésie, une rencontre littéraire, etc.

La thématique « Une Semaine à tous les temps ? » nous invite à réfléchir à notre perception et à notre rapport au temps, notamment en jouant avec les mots francophones qui les expriment. 

Ce temps fort est également l’occasion de valoriser les multiples projets réalisés dans le cadre de l’opération de sensibilisation à la langue française « Dis-moi dix mots ».

Faire vivre la Francophonie sur les cinq continents

La Semaine de la langue française et de la Francophonie est organisée en collaboration avec le réseau OPALE (Réseau francophone des Organismes de Politique et d’Aménagement Linguistiques). Ce réseau est composé des organismes de gestion linguistique des pays et régions francophones représentant la Fédération Wallonie-Bruxelles, la France, le Québec et la Suisse romande, ainsi que l’Organisation internationale de la Francophonie.

Vous pourrez prochainement consulter les sites internet de nos partenaires consacrés à cette 27e édition de la Semaine :

La thématique « Une Semaine à tous les temps ? »

© Nile

La thématique « Une Semaine à tous les temps ? » nous invite à réfléchir à notre perception et à notre rapport au temps, notamment en jouant avec les mots francophones qui les expriment. Ces mots, qui proviennent des cinq continents, révèlent les cultures de leurs locuteurs, expriment leur rapport au monde.

Ces mots sont nombreux et révèlent les multiples facettes du temps : « durée » (le temps qui passe), « météorologie » (le temps qu’il fait), « année-lumière » (la distance et l’espace parcourue par le temps), etc. 

La langue française traverse toutes les disciplines artistiques, est présente dans tous secteurs de la société, du théâtre, du slam et de la poésie, à la science, l’histoire, les arts plastiques, la philosophie. 

On peut ainsi trouver de nombreuses manières de jouer avec la langue française autour de ce thème : les contes de fées (temps figé, ralenti, accéléré pour certains protagonistes), la poésie, le roman et la science-fiction (Baudelaire, Proust et Asimov parmi tant d’autres ont questionné le rapport au temps et à la narration), les mathématiques et la physique (notion d’espace-temps), les sciences naturelles (qui prédisent les phénomènes atmosphériques), l’histoire (notions d’époques, d’âges, de chronologie, d’événements clés, traduisant le temps court ou le temps long), etc. 

Qui peut s’inscrire ?

Tout acteur culturel (médiathèques, librairies, centres culturels, musées, théâtres, artiste, etc.), social (centres sociaux, structures hospitalières et médico-sociales, ehpad, centres pénitentiaires, etc.) ou éducatif (crèches, établissements scolaires, universités, etc.) peut inscrire son événement dans l’agenda officiel de la Semaine 2023.

À quelles conditions ?
  • Le ou les événement(s) organisé(s) doivent s’inscrire dans les dates de la manifestation, à savoir du 18 au 26 mars. Cependant, les événements organisés en mars en dehors de ces dates pourront également être intégrés à l’agenda, le mois de mars étant considéré comme « le mois de la Francophonie ».
  • Proposer des événements autour de la langue française et/ou de la Francophonie, auprès du grand public ou de catégories de publics plus ciblées (jeune public, public empêché, public en apprentissage, etc.) Par exemple : ateliers de calligraphie, concerts de chansons francophones, dictées, représentations théâtrales, joutes oratoires, concours de poésie, rencontres littéraires, lectures à voix haute, jeux-concours, etc.
Quels sont les avantages ?

Faire figurer votre/vos événement(s) dans le programme officiel de la Semaine de la langue française et de la Francophonie, disponible sur le site internet dédié, vous permet d’améliorer la visibilité de votre programmation et de bénéficier de campagne de communication de la Semaine.

Contributions de l’Association Art et Culture en Pays de Fontainebleau

Imaginaires Francophones 

Lien externe

Voir aussi

Publié par Michaël Vinson

Poète et créateur culturel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :