Léonie d’Aunet, l’amour secret de Victor Hugo

Léonie Thévenot d’Aunet, née à Paris en 1820 et morte dans le 1er arrondissement de Paris le 21 mars 1879, est une romancière, nouvelliste, dramaturge et exploratrice française.

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9onie_d%27Aunet

Sommaire :

  1. Léonie d’Aunet ; l’amour secret de Victor Hugo
  2. « Ruissel sous Bois » aux Plâtreries
  3. Festival Viking Voyageur

Léonie d’Aunet ; l’amour secret de Victor Hugo

Françoise Lapeyre

Née en 1820, Léonie d´Aunet a dix-neuf ans quand elle quitte Paris pour le nord du continent européen où elle embarque avec son mari, le peintre François Biard, sur le navire La recherche, en route vers le Spitzberg pour une expédition scientifique prestigieuse. Elle en tirera un récit Voyage d´une femme au Spitzberg qui connaîtra de multiples rééditions et que la collection Babel a remis à son catalogue depuis 1992.
C´est une femme, jeune belle, cultivée que Victor Hugo rencontre en 1844, peu après la mort de Léopoldine, alors que Léonie d´Aunet est jeune mère et dans la gloire de son aventure. S´ensuivra une véritable passion qui d´après les biographes récents de Hugo, lui a inspiré ses plus beaux poèmes d´amour. Cet amour l´entraînera, elle, dans des souffrances terribles : prison, opprobre, séparation de ses enfants. Courageusement, elle reconstruira sa vie, chose guère facile pour une femme seule au XIXe siècle : elle sera journaliste et romancière.

Lire aussi :

Quel scandale !!! La femme d’un peintre, Léonie Biard, surprise en flagrand délit d’adultère avec un Pair de France…VICTOR HUGO

Par Bernard Vassor

« Ruissel sous Bois » aux Plâtreries


La maison du mari de Léonie d’Aunet, le peintre et explorateur François Biard

 
“En arrivant aux Plâtreries, Biard se fit tout d’un coup connaître, en peignant sur le mur de sa modeste maison, de curieuses odalisques regardant les bateaux à vapeur de Montereau à Paris. Un ennuque, armé d’un large cimeterre, était derrière elles, prêt à pourfendre l’audacieux qui s’approcherait. »  Voir ce site : https://www.baptistehenriot.com/enquete

Aux Plâtreries, Vous pourrez aussi voir la maison qui abrita les amours clandestines de Victor Hugo et de l’épouse du propriétaire de l’époque, François Biard. Bonne recherche ! https://www.baptistehenriot.com/enquete

Festival Viking Voyageur

Tableau de Biard peint d’après l’expédition du Spitzberg.

Léonie d’Aunet fut mariée à Paris, le 23 juillet 1840, au peintre François-Auguste Biard. Lorsque son futur mari est engagé dans l’expédition scientifique au Spitzberg (1838-1839), montée pour explorer l’océan Arctique à bord de la corvette La Recherche, sous la direction de Joseph Paul Gaimard, elle défie l’opposition unanime qu’elle rencontre, en annonçant sa résolution de l’accompagner. Elle traverse avec lui la Belgique, la Hollande, la Norvège avant de quitter Hammerfest, la ville la plus septentrionale de Scandinavie, pour aborder, après plusieurs semaines, le Spitzberg. Son début dans les lettres est sa publication, sous forme de feuilleton dans la Revue de Paris, de la relation de cette expédition scientifique aux régions boréales, qu’aucune femme n’a entreprise avant elle.

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :