Mallarmé et Renoir

Cipa Godebski et son épouse Ida, Thadée Natanson et Misia, Renoir après l’enterrement de Mallarmé
  1. Renoir : un coup de dés jamais n’abolira…
  2. Portrait de Mallarmé

Renoir : un coup de dés jamais n’abolira…

Lettre autographe signée d’Auguste Renoir adressée à Stéphane Mallarmé, datée entre le 1er et le 7 mai 1892 [enveloppe jointe, à l’adresse de Mallarmé, datée du 15 mars 1894].

Cet exceptionnel document constitue l’une des rares correspondances entre les deux hommes conservées. Rédigée peu avant la tenue de l’exposition rétrospective de Renoir qui eut lieu à la galerie Durand-Ruel du 7 au 21 mai 1892 : « Aussitôt cette idiote exposition nous serons plus tranquilles », le peintre évoque le portrait de Mallarmé qu’il est en train de réaliser afin de le remercier de son précieux soutien à la cause des impressionnistes : « Cher poète, je voudrais vous parler de votre portrait, vous dire que je ne vous oubliais pas mais j’ai mal aux dents. Voilà deux jours que j’ai la fièvre, des frissons ». Une indiscrétion du gendre de Mallarmé, Edmond Bonniot, révéla par la suite que le poète n’aimait pas beaucoup ce tableau, conservé au Musée du Château de Versailles, sur lequel il se trouvait « un air de financier cossu ».

https://actualitte.com/article/72755/bibliophilie/renoir-un-coup-de-des-jamais-n-abolira

Portrait de Mallarmé


Auguste Renoir
Portrait de Stéphane Mallarmé
en 1892
huile sur toile
H. 50,0 ; L. 40,0 cm.
/ DR

En savoir plus : https://www.musee-orsay.fr/fr/oeuvres/portrait-de-stephane-mallarme-75456#artwork-resume

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :