La Musique sur le Chemin du Chocolat

Jean-Luc Decluzeau installe les plaques de chocolat sur le piano.

La seconde édition du Piano chocolat aura lieu dimanche 26 janvier, à 16h, au Piano Lab.

Un concert pour transmettre le goût de la musique… et du chocolat ! Préparez vos oreilles et vos babines, c’est une représentation à la fois gustative et musicale qui vous attend le dimanche 26 février au Piano Lab. Installé à Villebon-sur-Yvette, ce show-room dédié à la restauration et à la création de pianos organise la seconde édition de son « Piano chocolat » avec le pianiste Pierre-Yves Plat et le maître-chocolatier Jean-Luc Decluzeau. Jusqu’alors habitué aux immenses sculptures, exposées lors du salon du chocolat à Paris, l’Essonnien va pour la première fois réaliser un piano en chocolat. Il a ainsi utilisé 70 kg de chocolat Costa Rica pour créer les plaques marbrées qui viendront entourer l’armature d’un piano droit. « J’ai pris les mesures d’un modèle de la marque Feurich et voilà le résultat ! Les finitions sont moins détaillées que mes œuvres habituelles puisqu’il faut que le chocolat soit facile à casser afin que chaque convive reparte avec son morceau. J’ai choisi du chocolat de couverture, avec du pur beurre de cacao », explique Jean-Luc Decluzeau, qui aime relever de nouveaux défis.

L’instrument en chocolat sera donc détruit pendant le concert. Ce concept original a été imaginé par Piano Lab et ses fondateurs, Michel Labord et Florent Garcimore, pour « désacraliser le monde du piano et faire découvrir la musique classique autrement ».

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est agenda-516930.jpg

Harpe, chocolat et bavardages

Chocolats symphoniques

Suite orchestrale en quatre saveurs

Chocolats symphoniques est une oeuvre destinée à accompagner une dégustation de chocolats. Il s’agit d’une suite orchestrale en quatre courts mouvements dans laquelle chaque mouvement évoque une saveur différente de chocolat:
I – Chocolat au caramel: Une longue mélodie lyrique supportée par une sonorité riche et enveloppante.
II – Chocolat noir: Une intense habanera du désir et de la séduction, relevée d’une amertume dissonante.
III – Chocolat à la menthe: Une délicate fraîcheur aux sonorités glacées.
IV – Chocolat au café: Un tempo d’espresso à saveur brésilienne.


Lorsque l’oeuvre est jouée en concert, des boîtes de quatre petits chocolats assortis aux saveurs des mouvements peuvent être distribuées au public. L’auditeur est alors invité à déguster chaque chocolat au son du mouvement correspondant. En savoir d’avantage à propos des concerts dégustation.
La science révèle que la musique peut influencer le goût du chocolat. En savoir d’avantage à propos de ces études.

En savoir plus : http://maximegoulet.com/fr/chocolats-symphoniques/

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :