François Ier

François Ier vers 1530 (par Jean Clouet, huile sur toile, 96 × 74 cm, Paris, musée du Louvre)
  1. François Ier
  2. François Ier, entre pouvoir et image
  3. La poésie à la cour de François Ier
  4. François Ier et les sciences traditionnelles
  5. La salamandre
  6. François Ier et Léonard de Vinci au paradis…
François Ier

François Ier (né sous le nom de François d’Angoulême le 12 septembre 1494 à Cognac et mort le 31 mars 1547 à Rambouillet) est sacré roi de France le 25 janvier 1515 dans la cathédrale de Reims. Il règne jusqu’à sa mort en 1547. Fils de Charles d’Orléans et de Louise de Savoie, il appartient à la branche de Valois-Angoulême de la dynastie capétienne.

François Ier est considéré comme le roi emblématique de la période de la Renaissance française.

En savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Ier_(roi_de_France)

François Ier, entre pouvoir et image

Parce qu’il n’était pas destiné à régner, on fit de François Ier plus que de tout autre roi, l’élu de Dieu ; parce qu’il fut vaincu à Pavie, on fit rétrospectivement de Marignan une victoire mémorable entre toutes ; parce qu’il encouragea la Renaissance, on l’a imaginé recueillant les derniers soupirs de Léonard de Vinci. Mais que sait-on vraiment de François Ier ?

Dans ce dossier de la Bibliothèque nationale de France

  • Les pouvoirs d’un roi
  • Le protecteur des arts et des lettres
  • Le miroir du roi

La poésie à la cour de François Ier

François Ier et les sciences traditionnelles

François Ier ne cache pas sa curiosité pour les savoirs occultes, censés offrir le pouvoir de gouverner le monde. L’humaniste italien Giulio Camillo Delminio conçoit à son intention un mystérieux « théâtre de la mémoire », fondé sur la cabale et l’astrologie et susceptible de transmettre la connaissance universelle.

Exposition à la Bibliothèque nationale de France :De Chambord à Villers-Cotterêts
Les châteaux enchantés de François Ier


Par Luisa Capodieci
http://expositions.bnf.fr/francoisIer/arret/07-2.htm

La salamandre

La salamandre, emblème de François Ier, symbolise le pouvoir sur le feu, donc sur les hommes et sur le monde. La devise Nutrisco & extinguo (« Je m’en nourris et je l’éteins »), qui accompagne parfois cet emblème, prend tout son sens lorsqu’on se réfère au pouvoir sur le feu.

***

La salamandre, baffie ou lebraude est un amphibien légendaire qui était réputé pour vivre dans le feu et s’y baigner, et ne mourir que lorsque celui-ci s’éteignait. Mentionnée pour la première fois par Pline l’Ancien, la salamandre devint une créature importante des bestiaires médiévaux ainsi qu’un symbole alchimique et héraldique auquel une profonde symbolique est attachée. Ainsi, Paracelse en faisait l’esprit élémentaire du feu, sous l’apparence d’une belle jeune femme vivant dans les brasiers. D’autres légendes plus tardives en font un animal extrêmement venimeux, capable d’empoisonner l’eau des puits et les fruits des arbres par sa seule présence.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Salamandre_(animal_l%C3%A9gendaire)

***

Expostion BnF – Bibliothèque nationale de France
La tempérante salamandre
Aux origines de la devise de François Ier
Par Mino Gabriele (traduit de l’italien par Jean-Maurice Teurlay)
http://expositions.bnf.fr/francoisIer/arret/10.htm

François Ier et Léonard de Vinci au paradis…
© JS Mutschler/CRT Centre Val de Loire et C. Mouton — Portrait de François 1er et Léonard de Vinci

Voir aussi :

%d blogueurs aiment cette page :