Noël varié

  1. Deutsch
  2. Français
    1. Historique
Deutsch

Die Noëls variés (französisch; etwa: „Variationen über Weihnachtslieder“) für Orgel (und auch andere Tasteninstrumente) sind ein spezifisch französisches Musikgenre, dessen erste Beispiele auf das 17. Jahrhundert zurückgehen, deren Tradition jedoch sicherlich älter ist

Dabei handelt es sich um Stücke, deren Themen beliebten Weihnachtsliedmelodien entnommen sind, und die in Improvisationen nach verschiedenen Variationstechniken (melodisch, rhythmisch, Klangfarbe usw.) variiert werden und im Advent und zum Weihnachtsfest gespielt werden. Sie wurden auch im privaten Umfeld gespielt, am Cembalo und gegen Ende des 18. Jahrhunderts am Fortepiano (diesem Instrument weist der Komponist Claude Balbastre beispielsweise seine eigenen Noëls zu). https://de.wikipedia.org/wiki/No%C3%ABl_vari%C3%A9

Français

Le noël varié pour l’orgue (ou le clavecin) est un genre musical spécifiquement français dont les premiers documents nous parviennent du XVIIe siècle mais dont la tradition remonte sans doute à des temps plus anciens.

Historique

Il s’agit de pièces dont les thèmes, empruntés à des chants de Noël de tradition populaire, donnent lieu à des improvisations et à des développements selon la technique de la variation (mélodique, rythmique, de timbre etc.), et qui sont jouées pendant le temps de l’Avent et l’office de la Nativité en attendant minuit. Ils ont aussi été joués, en privé, au clavecin et, vers la fin du XVIIIe siècle, au piano-forte (c’est à cet instrument que les destine Claude Balbastre).

Si les 5 Fantaisies sur «Une jeune fillette » (1610) d’Eustache du Caurroy constituent le premier exemple connu de noël instrumental, le premier recueil pour orgue nous provient de Nicolas Gigault (1682), et le succès de la formule entraîne à sa suite de nombreux compositeurs tels que Nicolas Lebègue, André Raison, les Dandrieu (Pierre et son neveu Jean-François), Louis-Claude Daquin, Claude Balbastre, Michel Corrette, Josse-François-Joseph Benaut, Jean-Jacques Beauvarlet-Charpentier, Nicolas Séjan, Guillaume Lasceux et Jean-Baptiste Charbonnier

Quelques noëls variés isolés : le Rigaudon anonyme et le Double du Rigaudon fait par M. Couperin en ut majeur, sur le chant «Votre bonté grand Dieu» de Louis Couperin ; le noël et double sur « Je me suis levé » des pièces d’orgue de Louis-Antoine Dornel ; et plusieurs noëls anonymes de l’entourage de Lebègue.

Quelques compositeurs des XIXe et XXe siècle ont aussi laissé des noëls variés ou des pièces inspirées de la Nativité : A. P. F. Boëly, Isaac-François Lefébure-Wely, James Alfred Lefébure-Wély, César Franck, Eugène Gigout, Théodore Dubois, Alexandre Guilmant, Charles Tournemire, Marcel Dupré, Joseph Noyon, Jean Langlais, Olivier Messiaen, Pierre Pincemaille et Denis Bédard.

Source

https://fr.wikipedia.org/wiki/No%C3%ABl_vari%C3%A9

Voir aussi :

Publié par Michaël Vinson

Poète et créateur culturel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :