La bohème à Londres

Écrivain et voyageuse, fascinée par l’Orient, Lesley Blanch est restée célèbre en Angleterre pour Vers les rives sauvages de l’amour, un quartet biographique où elle raconte la vie d’aventurières extravagantes, à son image.
Après une enfance dans une famille bourgeoise de Londres à l’époque édouardienne, cette Anglaise spirituelle et raffinée mena une vie passablement nomade ; elle était décoratrice de théâtre et rédactrice de l’édition britannique de Vogue quand elle épousa Romain Gary pendant la Seconde Guerre mondiale. La carrière diplomatique de celui-ci les conduisit à Paris, à Sofia, à New York, en Bolivie et enfin à Hollywood où Lesley Blanch côtoya quantité de stars et travailla avec George Cukor. Gary fit d’elle l’héroïne de Lady L. Lorsqu’il la quitta pour Jean Seberg, Lesley tira parti de sa liberté pour voyager, en solitaire cette fois, dans les pays dont elle rêvait : la Sibérie, la Mongolie, la Turquie, l’Iran, l’Afghanistan, l’Égypte et le Sahara serviront de décor à d’autres livres érudits et romantiques comme Les Sabres du paradis et Voyage au coeur de l’esprit. Elle mourut en 2007 à Menton à l’âge de 103 ans.
C’est à l’initiative de Georgia de Chamberet, sa filleule, que Lesley Blanch entreprit de rédiger ses mémoires : à ses souvenirs d’enfance sont réunis ici ses meilleurs articles de mode et de voyage, ainsi qu’un récit très personnel sur sa vie avec l’auteur de La Promesse de l’aube. Toujours en quête de nouvelles amours « pour échapper à l’ennui de la convention », elle devint de son vivant une légende, à la fois mystérieuse, singulière et étonnamment moderne.

https://www.babelio.com/livres/Blanch-Croquis-dune-vie-de-boheme/1039191

Art sur le Chemin de l’Eventail

Lesley Blanch

Bohemia in London

Bohemia in London (1907) was Arthur Ransome‘s seventh published book, and his first success. The book is about literary and artistic London in the 1900s, and the area of London covered is Chelsea, Soho, and Hampstead. He had moved to London in 1901, and first lived in Chelsea. It was published by Chapman and Hall in late September 1907

https://en.wikipedia.org/wiki/Bohemia_in_London

Bohemian style
Young Bohémienne: Natalie Clifford Barney (1875–1972) at the age of 10 (painting by Carolus-Duran)

The term « bohemian » applies to people who live an unconventional lifestyle, often with few permanent ties, involving musical, artistic, or literary pursuits. The original « bohemians » were travelers or refugees from central Europe (hence, the French bohémien, meaning « gypsy« ).

Reflecting on the fashion style of « boho-chic » in the early years of the 21st century, the Sunday Times thought it ironic that « fashionable girls wore ruffled floral skirts in the hope of looking bohemian, nomadic, spirited and non-bourgeois« , whereas « gypsy girls themselves … are sexy and delightful precisely because they do not give a hoot for fashion ». By contrast, in the late 19th century and first half of the 20th, aspects of Bohemian fashion reflected the lifestyle itself. Bohemian style today encompasses fluid fabrics and feminine silhouettes for women. However, it differs in that it pulls inspiration from the 1960s and 1970s, frequently referencing the attire that concertgoers wore to the original Woodstock music festival. Examples of bohemian style are ikat or paisley blouses paired with cutoff jeans for women, or vintage button-down shirts for men.

https://en.wikipedia.org/wiki/Bohemian_style

Voir aussi :

Publié par Michaël Vinson

Poète et créateur culturel.

Un avis sur « La bohème à Londres »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :