Max Gallo

Max Gallo, né le 7 janvier 1932 à Nice et mort le 18 juillet 2017 à Vaison-la-Romaine, est un écrivain, historien et homme politique français.

Originellement chercheur en histoire, il se tourne ensuite vers la littérature avec ses « romans-histoire » qui constituent l’essentiel de son œuvre. Ses premiers romans, qu’il appelle des ouvrages de « politique-fiction », ont été écrits sous le pseudonyme de Max Laugham. Écrivain prolifique avec plus d’une centaine d’ouvrages à son compte, principalement des romans historiques et des biographies, il est élu membre de l’Académie française au fauteuil 24 le 31 mai 2007.

Max Gallo a vécu quelques années à Héricy

Qui connaît encore l’histoire de la France ? On ne la raconte plus et on ne l’enseigne que par lambeaux. On l’accable bien souvent, sans entendre sa voix.Max Gallo retisse cette trame millénaire qui a donné naissance à la nation française. Il suit les mouvements d’une immense fresque : des premiers hommes qui ont habité et peuplé de leurs songes les grottes du Périgord jusqu’à ce début de XXIe siècle. Il ne dissimule rien, ni la gloire ni le désastre, ni le rayonnement des Lumières ni les rapines et les saccages des armées conquérantes. Mais son récit va au-delà du portrait des grands acteurs et du déroulement des événements. Il montre comment, génération après génération, depuis la préhistoire jusqu’à nos jours, se sont constituées sur notre sol des manières d’être, de penser et de croire, d’éprouver, d’agir et de réagir, d’approuver et de se révolter, qui ont composé, touche après touche, l’âme de la France.Celle-ci est au cœur de ce livre. Max Gallo éclaire, par l’histoire, nos comportements, nos faillites, nos redressements et, en racontant la genèse de l’âme de la France, il dévoile notre présent. On ne peut changer la France qu’en ne trahissant pas son âme. Selon Renan, « tous les siècles d’une nation sont les feuillets d’un même livre ». Ce livre, Max Gallo l’a écrit.

La Belle Époque est un chrononyme rétrospectif désignant la période marquée par les progrès sociaux, économiques, technologiques et politiques, principalement en France et s’étendant de la fin du XIXe siècle au début de la Première Guerre mondiale en 1914.

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :