Arthur Rimbaud

Arthur Rimbaud, des manuscrits qui n’en finissent pas de fasciner

« Le Bateau ivre », « Voyelles », « Ma Bohême », « Le Dormeur du val »… Plus d’un siècle après sa mort, les poèmes d’Arthur Rimbaud ne cessent d’abreuver l’imaginaire poétique des lecteurs du monde entier. Et en laissant derrière lui les manuscrits épars de poèmes que l’on connaît aujourd’hui par cœur, il continue de nourrir une fascination qui confine parfois à l’idolâtrie, comme si l’écriture du poète recelait les secrets de son génie.

Des poèmes de jeunesse aux Illuminations, en passant par les éclatantes « Lettres du Voyant » et les contributions à l’Album zutique, les manuscrits de Rimbaud reproduits dans cet ouvrage sont les empreintes émouvantes des instants les plus décisifs de sa création. Ils révèlent, tour à tour, l’élève brillant qui remporte les premiers prix, l’adolescent épris d’aventures, l’enfant terrible et tapageur des cercles poétiques qui deviendra bientôt le plus vénéré des poètes maudits.

En savoir plus : https://www.lessaintsperes.fr/89-manuscrits-rimbaud-9791095457640.html

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :