Calliope, Urania et Terpsichore

Calliope, Urania et Terpsichore.
Mignard Pierre (1612-1695)
Château de Fontainebleau

« Chacun n’est capable de composer avec succès
que dans le genre, où il est poussé par la Muse » (Ion, 534c), dit Platon.

Les muses sont celles qui donnent l’inspiration au poète, sans lesquelles celui-ci ne peut rien faire.

Ô Uranie ! Contemple la voûte céleste !

Toi la muse des astronomes et astrologues,

De tes visions, le divin se manifeste !

Toi, poète, puise en son antre, mythologue,

Ton inspiration ! Car n’est point Homme, celui

Dont la mémoire, s’éloigne de cet infini !

Muse du Cosmos ! Médiatrice des Arts et Sciences,

De par ton langage, au cœur du silence,

Tu incarnes la raison dans l’art de l’astrologie,

Bienfaitrice auprès de l’imagination,

Guidée par la muse Calliope, tu régis,

Sa poésie, où étoiles, constellations,

Mènent vers le creuset de toutes les émotions !

Muse Céleste ! Tu nous invites à voir loin !

Par-delà la voûte du ciel,  guide de ton doigt,

La voie, tracée par ton compas et ta mesure,

Oriente l’Humain, loin de sa nuit obscure !

De ton saint globe, ta vue mène vers l’équilibre,

Où l’homme, est enfin observateur, libre,

Dans ce cosmos, sa compréhension de son langage,

Issue depuis la nuit des temps ! Lumière des âges !

Ô divine Muse, dont le visage est un sextant,

Dans l’univers, où un astrologue t’honorant,

Vint à te rendre un bel hommage Uranie !

Tout poète tourne ses yeux, vers l’ infini ! 

Entre Terre et Ciel, son Amour y est inscrit !

L’écriture divine, scintille en sa poésie !

La compréhension d’un monde à la plume,

Qui trempe dans l’encrier des âges posthumes !

Ecoutez le chant des oracles et visions ! 

Céleste Uranie ! Muse de toutes divinations, 

Inscrites en constellations, Ô belles incantations !

CorpsRimes

http://roserimes.eklablog.com/uranie-a77724621

Pierre Mignard, né le 17 novembre 1612 à Troyes et mort le 30 mai 1695 à Paris, est un peintre français.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Mignard

Les Muses
Sarcophage des Muses, IIe siècle, musée du Louvre.

Dans la mythologie grecque, les Muses (grec Μοῦσαι / Moûsai) sont les neuf filles de Zeus et de Mnémosyne qui présidaient aux arts libéraux.

Nom usuelRacineDomaine
CalliopeΚαλλιόπη / Kalliópê, « qui a une belle voix »poésie épique
ClioΚλειώ / Kleiố, « qui est célèbre »histoire
ÉratoἘρατώ / Eratố, « l’aimable »poésie lyrique et érotique
EuterpeΕὐτέρπη / Eutérpê, « la toute réjouissante »musique
MelpomèneΜελπομένη / Melpoménê, « la chanteuse »tragédie et chant
PolymnieΠολυμνία / Polumnía, « celle qui dit de nombreux hymnes »rhétorique, éloquence
TerpsichoreΤερψιχόρη / Terpsikhórê, « la danseuse qui réjouit le cœur»danse
ThalieΘάλεια / Tháleia, « la florissante, l’abondante »comédie
UranieΟὐρανία / Ouranía, « la céleste »astronomie

En savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Muses

Voir aussi :

Publié par Michaël Vinson

Poète et créateur culturel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :