SOLARIS PRIMA. Dominique Ladoux, peinture – Michaël Vinson, poésie – Maurice Ravel, musique (La Valse)

Tourbillon fantastique et fatal. Peinture de Dominique Ladoux

SOLARIS PRIMA

Chaud et ardent

Métal d’or

.

Fusionné au cœur

Immaculé du giron originel
De toutes les blancheurs vivifiantes

.

Brûlant

Toutes limites Imposées

Irradiées au loin de ses flammèches de sang acérées

.

S’abolissant cependant

Peu à peu

De l’immense froideur

Impénétrable des eaux célestes invisibles

.

Où repose

Silencieux et entendu

Le bleu vert des arcanes émeraudes du Vide

.

Puis remonter

Au rythme interdit

Des nuits passagères à la source épiphane

.

Se laisser aspirer

Toute résistance dessaisie

.

A la Grande Rétractation Spiralée
du cœur pulsatoire atomique
de Notre Seule étoile
Vivante

Poésie : Michaël Vinson

La Valse est un poème chorégraphique pour orchestre de Maurice Ravel, composé entre 1919 et 1920 et dédié à l’amie du compositeur Misia Sert, née Godebska.

Association musicale entre la peinture et la musique proposée par le chef d’orchestre et compositeur brésilien Guilherme Bernstein, http://guilhermebernstein.com/Home.html

Voir aussi :

Lien externe :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :